Nous les Vivants

Publié le par Silvain

Nous, les vivants

Film d'une poésie et d'une beauté incroyable : collection de petites scènes, de moments de vie absurdes, drôles ou tristes, apparemment sans lien entre eux, puis petit à petit...seule la musique peut unir les êtres semble dire le film. Le principal atout de "Nous les Vivants" c'est son extrêmisme formel : tourné dans des décors suèdois pour le moins sordides, pièces au mobilier rudimentaires, dans des couleurs grises ou brunes, uniformes, quasiment entièrement en plans fixes (sauf la scène du repas), et des trouvailles visuelles bouleversantes comme un immeuble qui se déplace comme un train, avec le paysage qui défile aux fenêtres... Et déjà deux scènes cultes, l'une totalement absurde (le procès), l'autre à vous tirer les larmes (le mariage). A part une fin trop abstraite et peu compréhensible (métaphore ?), c'est splendide.
 
Nous, les vivants

Un film de Roy Anderson, avec Jessica Lundberg, Suède 2007.

Publié dans grand écran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article